Apprentissage, formation


Etre bien protégé, c’est faire les bonnes démarches à temps. Retrouvez ici, pour les situations de vie les plus fréquentes, quelques conseils et bons réflexes à adopter pour garantir un bon accès aux droits et aux soins, ainsi que des réponses aux questions les plus fréquentes.

À partir de 16 ans, chaque bénéficiaire de l'Assurance Maladie reçoit une carte Vitale à son nom sur laquelle figure sa photo.

Aucune démarche n’est à effectuer pour obtenir sa carte (l’Assurance Maladie vous envoie un courrier) ; des documents seront demandés pour établir la carte : photo d’identité, copie pièce d’identité (réalisable en ligne depuis le compte ameli)…

Cas des apprentis :

Liste des documents qui seront demandés par la caisse d’assurance maladie pour ouvrir des droits au jeune apprenti :
• photocopie recto-verso de votre carte d'identité ;
• RIB ;
• courrier indiquant sa demande de rattachement à la CPAM en indiquant bien son numéro de Sécurité sociale et ses coordonnées.

La formation rémunérée :

Elle ouvre des droits à l’Assurance Maladie à partir de 60 h de formation dans le mois. Le calcul peut se faire sur le trimestre, il faudra justifier de 120 h de formation.

Le stagiaire de la formation professionnelle peut actualiser ses droits en fournissant à l’Assurance Maladie la photocopie de son attestation de paiement.

En cas de maladie, l’arrêt de travail doit être envoyé dans les 48 h.
Attention : les droits aux indemnités journalières en cas de maladie ne s’ouvrent qu’à compter de 150 heures de travail rémunéré dans les 3 mois précédant l’arrêt, après une carence de 3 jours.

La formation non rémunérée :

Si le stage a fait l’objet d’une signature de convention, l’Assurance Maladie prendra en charge le risque accidents du travail et maladie professionnelle.

En savoir + : consulter l’article « Vous êtes apprenti » sur ameli.fr

Et côté santé ?

> Voir les offres de prévention disponibles.

 
 
apprentissage
 

A savoir :

Un apprenti est un jeune en formation qualifiante chez un employeur. Son temps de formation se partage entre le centre de formation et son patron avec qui il a signé un contrat d’apprentissage.
Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail, il modifie le statut d’assuré social du jeune, qui devient assuré social à titre personnel.
 
 
 
       


Qui sommes-nous ?    -    Contacts    -    Newsletter    -    Documents/formulaires    -    Crédits    -    Plan du site    -    Ameli.fr